Joueb.com
Envie de créer un weblog ?
ViaBloga
Le nec plus ultra pour créer un site web.
Débarrassez vous de cette publicité : participez ! :O)

Le journal de Newton

Les étoiles n'ont leur vrai reflet qu'à travers les larmes. (V. Nabokov, Regarde regarde les arlequins)


D'autres barques

Session
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Mot de passe oublié ?

Un doux visage

J'ai vécu la semaine dernière quelque chose d'incroyable, à la limite du surnaturel... C'était doux, c'était beau, c'était tendre, c'était magique... Depuis, retour dans ce monde parfois cruel qui nous sépare... Cependant, malgré de grands moments de découragement, j'ai envie de penser à des choses heureuses, j'ai envie de partager avec elle notre avenir déjà maintenant...


J'ai envie ce soir de présenter à nouveau une image, celle de la famille moutons... J'ai pris cette photo là-bas, à ses côtés. Je trouve cette image assez incroyable, elle est comme un rêve dont je ne vous parlerez pas mais qu'elle connaît, un rêve que nous partageons ensemble, tous les deux. J'aimerais vous parler de détails de cette image. Des détails inutiles, mais qui apportent tant à cette photo... D'abord, tous les moutons sur cette image sont différents et même s'ils se ressemblent, ils sont uniques, chacun... Regardez papa-mouton qui broute alors que maman-mouton a la tête haute et guide ses quatre petits. De ceux-là, celui qui est tout derrière est le plus grand, celui de devant court derrière maman-mouton à la recherche de sa protection, suivi d'un autre plus timide. Enfin, le petit-mouton du premier plan regarde ailleurs, comme attiré par un autre visage, celui d'une étrangère passant là presque par hasard. La curiosité de ce petit-mouton le rend tout mignon, il en devient attachant, plus que les autres, pour moi... Et pourtant, ce n'est pas de lui que j'ai envie de parler ce soir, mais de ce visage qui a attiré son attention. C'est un peu comme si par le regard égaré de ce mouton faisait entrer dans l'image le reste du monde qui l'entoure. Ce nouveau visage pénètre dans l'image, lui donnant une nouvelle dynamique et une nouvelle perspective, sans toutefois y apparaître, mais se reflétant dans le regard de ce petit-mouton...

Est-ce un visage d'ange qui lui est apparu? Il a l'air apaisé, comme pris par une présence dont les autres ne se soucient pas, mais oh combien précieuse... Il ne l'oubliera jamais, ce doux visage qu'il est en train de contempler... Ses oreilles toutes dressées savent que la voix sortant de ces lèvres sont douces, elle porte à une confiance entière. Cette voix si douce chante les beautés de la nature, elle se fait l'écho de cette verdure magnifique. Le visage comtemplé est si beau, si doux, si tendre. Il resterait bien là à la regarder, que dis-je, à l'admirer... Ses magnfiques yeux bleus et ses lèvres laissent déjà la place à sa chevelure magnifique, de la couleur de l'or brut, de l'or qui n'est pas encore trop travaillé, mais qui sait jouer de sa beauté naturelle et de ses reflets, sans faste artificiel, pour charmer celui qui sait regarder. Les cheveux portés par un léger vent laissent encore entrevoir le contour de ses joues qui paraissent si douces, qui donnent envie de les caresser... A peine avait-elle disparu que le petit-mouton savait déjà qu'il avait vu une femme magnifique, un être dont la beauté était celle d'un ange... Ce visage, jamais il ne l'oubliera, jamais il ne pourra l'oublier, ce visage de rêve...

Il voyait juste, ce petit-mouton, croyez-moi...

Article de newton, à 20:37 dans la rubrique "Histoires vivantes".
Envie d'ajouter quelque chose?

Article précédent -- Article suivant